Chroniques d’un niçois en Estrosie

30 septembre 2009

Communiqué de presse

Publié par sebastienpillet dans Campagne Taser

COMMUNIQUE DE PRESSE 

 

Le Conseil d’Etat vient d’annuler le décret gouvernemental du 22 septembre 2008 autorisant l’utilisation du Taser par les polices municipales. 

Il s’agit d’un véritable camouflet pour Christian Estrosi et Benoit Kandel puisque la plus haute juridiction de l’Etat vient de battre en brèche toutes leurs argumentations. En effet, elle reconnaît la dangerosité de cette arme qui peut, dans certaines circonstances, être considérée comme une arme de torture et entraîner directement ou indirectement la mort. De ce fait, le Conseil d’Etat déclare que « les précautions d’emploi de l’arme, les modalités d’une formation adaptée à son emploi et la mise en place d’une procédure d’évaluation et de contrôle périodique nécessaire à l’appréciation des conditions effectives de son utilisation par les agents de police municipale” ne sont pas réunies. 

Dorénavant, les propos de Christian Estrosi sur la non dangeroité de cette arme ne seront plus audibles. Notre maire, qui s’était lancé dans un vaste opération de communication sur ce sujet, bien plus que dans une volonté de protection de l’ordre public, va donc devoir laisser ces vingt “jouets” dans les cartons. Une blague qui, à 1500 euros pièce et à l’heure où la municipalité de Nice doit se serrer la ceinture, fait rire jaune. 

Au-delà de cette décision, c’est la méthode Estrosi qui doit être remise en cause. Nous ne saurions trop lui recommander à l’avenir d’être vigilant à ne pas sombrer dans le syndrome d’hyperactivité gouvernemental ambiant qui, par voie de précipation, entraîne trop souvent nos dirigeants à prendre des décisions contestables sur le fond et impraticables sur la forme. 

    

Sébastien Pillet 

Secrtaire déartemental à la citoyenneté du MRC 

Laisser un commentaire

mikou13 |
plomox |
Gaullistes de Marseille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le gaulois fait des siennes
| DIA = A gauche toute
| Africâme