Chroniques d’un niçois en Estrosie

14 décembre 2010

hortefeux…aux poudres !!!

Publié par sebastienpillet dans Non classé

Demandeurs d’asile

10 décembre 2009

Estrosi déclare que Besson aurait évité la seconde guerre mondiale…

Publié par sebastienpillet dans En estrosie

Tout est dans le titre ! Non vous ne rêvez pas, Monsieur Estrosi pense que le plus gros désastre civilisationnel du siècle aurait pu être évité si les allemands avaient bénéficié d’un ministre du talent de M. Besson qui aurait eu le courage de poser la question fondamentale de l’identité nationale allemande dans les années 30…

 Je ne sais plus quoi dire…Dois-je aborder sérieusement une telle ineptie, dont le sujet est d’une gravité telle qu’il ne peut-être traité à la légère ? Dois-je donner une importance quelconque à toute déclaration en provenance d’un Ministre de la République ? Ou simplement rire, du pathétique de cet homme devenu un haut responsable d’Etat et qui n’en finit plus de nous montrer ses affligeantes facettes, dont nous pourrions rire à foison si elles n’étaient pas aussi révélatrices du piètre niveau intellectuel de notre gouvernant municipal.

Voilà, je m’arrêterai là et vous laisse en pièce-jointe deux visions de cette histoire. La sérieuse, par Thomas Legrand dans son édito politique quotidien, et l’humoristique, par Didier Porte dans son billet d’humeur lors de la matinale de France Inter.

 Bonne écoute et/ou bonne lecture.

  

mercredi 9 décembre 2009

Identité nationale: un débat porteur d’inepties

ND : Vous vouliez aussi commenter une autre contribution au débat sur l’identité nationale.

TL : Commenter c’est un bien grand mot ! Il s’agit de ce qu’a dit lors d’un meeting à Nice Christian Estrosi, le 26 novembre dernier. Il a expliqué qu’il ne fallait pas refuser le débat sur l’identité nationale et que d’ailleurs si les allemands s’étaient un peu plus posé la question de leur identité nationale avant la seconde guerre mondiale on aurait certainement évité, je cite : « l’atroce et douloureux naufrage de la civilisation européenne ». Vous avez bien compris, selon Christian Estrosi les allemands ne se sont pas assez préoccupés de leur identité dans les années trente. Alors, mettez vous une seconde à la place du commentateur politique que je suis, ce n’est pas facile tous les jours ! Vous entendez une telle ânerie… vous vous dites, tout naturellement c’est trop absurde…il ne faut même pas la relever…et puis vous vous dites « c’est quand même un ministre de la République ! L’un des hommes les plus proches du Président ! ». Vous vous demandez qui a bien pu lui conseiller de dire ça ! Vous vous mettez à espérer qu’il l’a trouvé tout seul, qu’ils ne sont quand même pas deux à avoir pu faire une telle analyse dans son équipe. En réalité, en entendant ce genre de réflexion on peut faire le constat que nous font tous les jours, hors micro, bien sur, bien des membres de la majorité : ce débat sur l’identité nationale est vraiment déplacé, hors propos. Comme il se déroule sur des bases incertaines et scabreuses, comme il est teinté du soupçon de l’opportunité électoraliste, comme il est intellectuellement peu rigoureux, il risque de produire des inepties. La tirade de Christian Estrosi en est l’exemple parfait.

Thomas Legrand

L’humeur de Didier Porte : « Estrosi est un âne », en lien ci-dessous…

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/lhumeurdedidierporte/

10 décembre 2009

Communiqué de Presse « Couvre-feu à Nice »

Publié par sebastienpillet dans En estrosie

MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYEN 

Comité de Nice Nice, le 28 novembre 2009 

COMMUNIQUE : 

COUVRE-FEU POUR LES MOINS DE 13 ANS: 

HALTE AUX MESURES INEFFICACES ET DEMAGOGIQUES! 

Le MRC a toujours été conscient des problèmes de sécurité existant dans notre pays et n’a jamais tenu un discours angélique sur cette question cruciale. 

Une fois de plus, nous déplorons que Christian Estrosi et la majorité gouvernementale, en échec sur ce thème depuis 2002, abuse d’effets d’annonces, de mesures démagogiques et inefficaces censées caresser dans le sens du poil son électorat à l’approche des élections régionales. Le couvre-feu qu’il vient de décider d’instaurer dans notre cité à l’encontre des mineurs de moins de 13 ans, mesure peu applicable et sans doute inutile, en est l’exemple typique.   

S’attaquer systématiquement à des épiphénomènes qui n’ont aucune incidence sur la délinquance et la sécurité nocturne de nos concitoyens est une solution pour masquer l’impuissance de la majorité municipale à résoudre les vrais problèmes.  Il est plus facile et plus médiatique d’acheter quelques pistolets électriques, d’annoncer des centaines de caméras de surveillance et d’agiter le mot “couvre-feu” plutôt que de s’attaquer aux questions sociales et au manque cruel de moyens humains et financiers qui permettraient d’élaborer une vraie politique de sécurité, basée sur l’articulation entre prévention et répression, et de construire de vrais projets d’avenir pour nos jeunes et nos quartiers. 

Pour le comité de Nice du Mouvement Républicain et Citoyen 

Sébastien PILLET 

27 octobre 2009

Un « très cher » candidat…

Publié par sebastienpillet dans Non classé

Monsieur Thierry Mariani, député de la 4ème circonscription du Vaucluse vient donc d’être officiellement investi par l’UMP pour porter les couleurs de sa formation lors des futures élections régionales de mars prochain en région PACA.

Il est clair que l’objectif du parti présidentiel est, à travers ce choix, d’aller chasser sur les terres du Front National.

Thierry Mariani est en effet connu pour ses prises de position ultra-conservatrices et notamment ses amendements sur les questions de sécurité et d’immigration qui font de lui un membre iminent de la « droite dure » du sarkozysme…

A son actif, les tests ADN, la réduction de moitié du délai de demande d’asile, l’interdiction de l’hébergement d’urgence pour les personnes en situation irrégulière (amendement finalement rejeté par le Sénat !!!).

Pour les lecteurs de Nice-Matin, la volonté des barons locaux de l’UMP de neutraliser le Front National n’est même pas cachée. Eric Ciotti l’a en effet clairement exprimé dans les colonnes du quotidien local hier.

Tout cela me laisse pantois.

Que les sarkozystes se targuent d’avoir anéanti le Front National depuis quelques années est une chose. Je m’en féliciterais d’ailleurs volontiers. Malheureusement, cet état de fait ne correspond pas à une prise de conscience soudainement républicaine des électeurs égarés de Jean Marie Le Pen mais à l’attitude proprement scandaleuse d’un parti, soi-disant républicain, qui n’hésite pas à utiliser des thèmes propres au racisme, à la xénophobie et au repli sur soi, pour ramener à lui la branche extrêmiste de son électorat.

Ce ne doit pas être une fierté pour l’UMP de prendre des voix au FN si celles-ci ne sont récupérées qu’en utilisant sa méthode et son programme.

Thierry Mariani en est l’exemple concret.

En 2010, nous nous battrons donc contre une liste d’extrême droite clairement affichée et une liste masquée (au sein de laquelle se trouveront également quelques villieristes et chasseurs traditionalistes).

 Il va nous falloir être forts et motivés pour empêcher cette catastrophe électorale de se réaliser.

De plus, outre ses discours,  M. Mariani se distingue par un absentéisme sans nom.  Elu conseiller régional PACA d’opposition, il n’a siégé qu’à 7 assemblées plénières sur 31 et 1 seule commission permanente sur 40 !!! Un record !

Ce qui amène Patrick Allemand à chiffrer le coût de la journée de présence de Thierry Mariani au Conseil Régional à 20.000 euros !

En voilà un job qu’il est bien…

A bon électeur salut !

 

14 octobre 2009

Estrosi n’est pas sourd…mais il reste aveugle !

Publié par sebastienpillet dans En estrosie

Christian Estrosi n’est donc pas sourd ! 

Il n’est pas sourd car il a entendu les réticences des niçois à son projet de ligne 2 du tramway sur la Promenade des Anglais. 

Mais cette prise de conscience, il ne la doit qu’à son odorat, son flair politique, qui lui permet de masquer sa cuisante défaite personnelle par un séduisant projet qui semble ravir la majorité des niçois. 

Nous nous félicitons de ce rétropédalage mais continuons de condamner la méthode utilisée par Estrosi. La campagne publicitaire outrancière et la reproduction taille-réelle de son projet sur la Prom’ nous restent en travers de la gorge et pèseront  lourd dans les porte-monnaie des contribuables azuréens. 

Par ailleurs, Monsieur Estrosi semble rester aveugle…Son nouveau projet de ligne 2, malgré ses qualités, est truffé d’incohérences majeures, notamment de la part d’un maire qui s’amuse à annoncer à corps et à cri qu’il veut s’attaquer à toutes les inégalités qui règnent dans notre cité. 

La première de ces inégalités est certainement de ne pas pouvoir bénéficier des mêmes droits et des mêmes services partout sur le territoire. 

Comment  expliquer alors que les quartiers des Moulins à l’ouest et ceux de l’Ariane et de la municipalité de la Trinité à l’est échappent une nouvelle fois au droit de bénéficier d’un système de transport efficace ? Ces territoires, qui devraient être prioritaires puisqu’ils ont été abandonnés depuis de longues années, vont encore être desservis les derniers. 

Monsieur Estrosi, il ne faut pas attendre des citoyens les mêmes devoirs si vous n’êtes pas capable de leur donner les mêmes droits. 

L’argent que le Maire a dépensé inutilement dans son autopromotion manque désormais cruellement et il faudra qu’il s’en explique devant les habitants de ces quartiers, qui ne comprennent pas pourquoi ils sont, une fois encore, les laissés pour compte de toute cette histoire. 

La philosophie d’Estrosi est de donner toujours plus à ceux qui ont déjà beaucoup et toujours moins à ceux qui ont peu. 

Il n’y a aucune raison de ne pas réaliser dès maintenant ces aménagements prévus de longue date, si ce n’est une vision purement électoraliste qui défie le principe même de l’intérêt général. 

6 octobre 2009

Débats…pour des idéaux…

Publié par sebastienpillet dans En sarkozye

Je vous mets en lien les vidéos des débats qui ont eu lieu au cours de l’université de rentrée d’Un monde d’avance, le courant d’Henri Emmanuelli.

« Convergences à gauche », animé par B. Hamon avec notamment la participation du maire de Belfort, Etienne Butzbach (MRC), qui intervient en premier dans ce long débat (1h30).

http://www.dailymotion.com/user/unmondedavance/video/xanl1k_convergences-a-gauche-repartir-les_news

Et pour les locaux que nous sommes, une autre vidéo d’un débat animé par un de nos amis communs dans cette lutte contre le pouvoir estrosien, Paul Cuturello, avec Henri Emmanuelli et Liem Hoang Ngoc, intitulé « comment sortir de la crise » et qui rappelle celui que nous avons eu à Toulouse lors de l’université du MRC.

http://www.dailymotion.com/user/unmondedavance/video/xanq7x_quelle-politique-pour-sortir-de-la_news

 

mrc.bmp 

3 octobre 2009

Charles de Gaulle Tome 1 « Le rebelle » (Jean Lacouture)

Publié par sebastienpillet dans Lectures

La biographie de De Gaulle vue par Jean Lacouture, pour moi le meilleur biographe français.

 J’avais déjà eu l’occasion de lire la biographie de Léon Blum, par le même auteur, et qui m’avait passionnée.

Ce travail époustouflant nous mène des premiers pas de De Gaulle jusqu’au débarquement de 1944. L’analyse et la mise en situation historique, au sein des rapports de force et de l’état des mentalités de l’époque, est un véritable tour de force dans cet ouvrage.

Les nombreuses anecdotes sur les rapports entre le Connétable, Roosevelt et Churchill révèlent l’humiliation maintes fois subie par De Gaulle. Au final, une belle leçon de patriotisme dans le bon sens du terme et un sentiment de fierté d’appartenir à cette bonne vieille république française. L’histoire de tous ces hommes qui ont cru en la France et qui se sont battus contre ceux qui la déshonorait reveille toujours un profond sentiment nostalgique.

Un grand et long moment de lecture (860 pages tout de même) qui donne envie de se pencher de plus près et au plus vite sur les deux tomes suivants (Le politique et Le souverain) et qui donneront lieu prochainement (?) à un petit billet.

D’ici-là, je vous retrouve pour parler du prochain livre auquel je vais m’attaquer : Guerre et paix au Caucase, l’histoire conflictuelle de la Tchétchénie, de l’Ingouchie, de l’Ossétie du sud et du nord et de la Géorgie. Histoire de mieux comprendre le problème de l’immigration clandestine récente sur Nice, dont la plupart provient de cette région sinistrée.

A bientôt.
 

3 octobre 2009

Le livre de la « jungle » de Calais

Publié par sebastienpillet dans En sarkozye

La « jungle » de Calais…

Au delà de ce terme stigmatisant une population, très probablement la plus précaire qui soit à l’heure actuelle en France, attardons nous un peu plus sur le fond.

Eric Besson s’est vanté, non sans fierté, de l’extrême humanité des CRS dans l’opération de démantèlement. Il a même précisé que ces derniers avaient ôté leurs chaussures avant de démonter la mosquée de fortune, en fait une simple toile de tente. Et cela suffit à Mr Besson pour marteler sur toutes les chaînes et toutes les stations que cette opération était un grand succès, d’une « grande humanité ».

C’est aller bien vite en besogne.

En effet, sur les 250 personnes interpellées, 150 étaient mineures et donc non expulsables. Parmi les 100 autres, plus de 90% ont été relâchés au bout de 24h par les juges.

Pourquoi cette « réussite » ? Parce que les clandestins ont été envoyés par bus vers divers centres de rétention administrative en France (Rouen, Clermont, Toulouse et autres).

Le voyage a duré plus de 24h pour la plupart d’entre eux. Les interpellés n’ont donc pas eu accès à un avocat ou à un traducteur, ce qui est contraire au droit de la défense. De plus, pour la majorité des mineurs, la justice a démontré que les policiers avaient falsifié les documents afin qu’ils comparaissent comme majeurs.

Les voilà donc libres, seuls, et loin de Calais. Or, tout le monde sait que l’isolement favorise la fragilité de ces personnes vis-à-vis des passeurs. A l’inverse, les clandestins vivant en groupe sont plus forts pour résister aux pressions de ceux-ci. Dans leur long périple qui les conduira à nouveau aux portes de la côte d’Opale, ces fameux déliquants se retrouvent donc une nouvelle en proie à tous les dangers. Et l’argument selon lequel l’objectif de cette opération était de faire du tort aux passeurs ne tient plus la route. Aucun n’a été interpellé.

Voilà la réussite de Mr Besson, un coup médiatique, aucune efficacité. L’essentiel est dans la com’.

Ce qui est odieux dans cette histoire, c’est la place faite à l’homme. Le problème de Calais est différent du reste de l’immigration en France. Il s’agit presqu’exclusivement d’Afghans, migrants que l’on ne retrouve pratiquement pas en région parisienne, à Lyon, Marseille ou Nice, les autres grands pôles d’attractivité des migrants.

Que penser de ces afghans qui fuient un pays en guerre ? Et qui fait la guerre dans leur pays ? Qui a donc le devoir moral d’aider ces réfugiés jusqu’au bout ? La France, la Grande Bretagne, les Etats-Unis, le Canada, entre autres.

Il est intolérable que l’Etat se défausse de leur sort en misant sur les associations humanitaires. Ce n’est pas à elles de faire le boulot.

Il est fort probable que ces migrants se réunissent à nouveau quelque part d’ici quelques jours, toujours dans la clandestinité la plus totale. Sarkozy a fermé Sangate et tout le monde a applaudi. Le problème n’a pas été résolu. Maintenant les migrants, dont le seul crime est d’échapper à leur misérable sort, vivent dehors, dans des camps infestés par des épidémies de gale, sans aucun soutien durable.

Je suis favorable à la réouverture d’un ou plusieurs centres d’accueil de ces migrants, au sein desquels nous trouverions des lits, des douches, des toilettes et où des traducteurs, des assistantes sociales, des médecins pourraient travailler en toute sérénité pour le bien de ces populations. Cela ne créera pas plus d’appel d’air qu’à l’heure actuelle. Les afghans ne viennent pas jusqu’ici parce qu’il y a un lit qui les attend mais parce qu’ils veulent rejoindre l’Angleterre. Donc centre ou pas centre, ils viendront. La moindre des choses est de les respecter en tant qu’hommes.

Quand la France redeviendra-t-elle cette terre d’humanité, fière de son héritage des Lumières et renvoyant les démagogues et autres professionnels de la basse politique dans les cordes de leur ignorance ? 

 

30 septembre 2009

Communiqué de presse

Publié par sebastienpillet dans Campagne Taser

COMMUNIQUE DE PRESSE 

 

Le Conseil d’Etat vient d’annuler le décret gouvernemental du 22 septembre 2008 autorisant l’utilisation du Taser par les polices municipales. 

Il s’agit d’un véritable camouflet pour Christian Estrosi et Benoit Kandel puisque la plus haute juridiction de l’Etat vient de battre en brèche toutes leurs argumentations. En effet, elle reconnaît la dangerosité de cette arme qui peut, dans certaines circonstances, être considérée comme une arme de torture et entraîner directement ou indirectement la mort. De ce fait, le Conseil d’Etat déclare que « les précautions d’emploi de l’arme, les modalités d’une formation adaptée à son emploi et la mise en place d’une procédure d’évaluation et de contrôle périodique nécessaire à l’appréciation des conditions effectives de son utilisation par les agents de police municipale” ne sont pas réunies. 

Dorénavant, les propos de Christian Estrosi sur la non dangeroité de cette arme ne seront plus audibles. Notre maire, qui s’était lancé dans un vaste opération de communication sur ce sujet, bien plus que dans une volonté de protection de l’ordre public, va donc devoir laisser ces vingt “jouets” dans les cartons. Une blague qui, à 1500 euros pièce et à l’heure où la municipalité de Nice doit se serrer la ceinture, fait rire jaune. 

Au-delà de cette décision, c’est la méthode Estrosi qui doit être remise en cause. Nous ne saurions trop lui recommander à l’avenir d’être vigilant à ne pas sombrer dans le syndrome d’hyperactivité gouvernemental ambiant qui, par voie de précipation, entraîne trop souvent nos dirigeants à prendre des décisions contestables sur le fond et impraticables sur la forme. 

    

Sébastien Pillet 

Secrtaire déartemental à la citoyenneté du MRC 

30 septembre 2009

Monsieur « Je fais l’inverse de ce que je dis »

Publié par sebastienpillet dans En estrosie

S’il est un homme dont les pratiques politiques sont des plus détestables, c’est bien notre bon vieux maire de Nice, Christian Estrosi.
Sur le site de ce dernier (que je ne vous recommande pas par ailleurs), il apparaît une phrase de Ben « Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis ». Il paraît qu’il a même l’original en tableau dans son bureau de l’hôtel de ville.
 
J’avais eu l’occasion d’aborder le thème du cumul des mandats avec lui durant la campagne municipale niçoise. Il m’avait répondu que s’il était élu, il se consacrerait entièrement à Sa ville.
 
Deux mois après son élection à la mairie de Nice, Christian Estrosi a fait démissionner Charles Ange Ginesy du poste de député afin de provoquer des élections législatives partielles, et récupérer son fauteuil parlementaire. Aujourd’hui, moins d’un an après, il démissionne à nouveau pour occuper le poste de Ministre de l’Industrie. Qui le remplacera comme député ? Charles Ange Ginesy bien sûr, son suppléant….
Le problème est qu’en cas de nouveau remaniement ministériel, s’il saute à nouveau, il refera démissionner Ginesy.
Les électeurs de sa circonscription, dont je fais partie, vont-il avoir droit à des élections législatives tous les 2 ans ? Combien cela coûte d’organiser une élection comme celle-ci ?
A noter également que pour cause de surcumul des mandats, il a démissionné de la présidence du Conseil Général et de c elui de conseiller géné ral.
 
De plus la méthode Estrosi est dupliquée dans son entourage proche. Ciotti élu 1er adjoint puis démissionnaire 6 mois plus tard, Gaston Franco, démissionnaire de la mairie de Saint Martin Vésubie et du conseil général etc…etc…
 
Bref, Estrosi et sa bande sont-ils des démissionnaires en série ???
Quand l’on se prétend responsable, il s’agit d’une incohérence et d’un mépris des électeurs des plus honteux.
 
Je ne vous apprend rien là-dessus, mais ça fait du bien d’écrire sa colère de temps en temps.
 
Voilà, il y a des fois où j’aimerais que l’on crée des affiches avec les fausses promesses d’Estrosi, sa photo, et qu’on les placarde dans tout Nice. Que les citoyens de cette ville s’emparent dès maintenant de la bataille contre sa réelection de 2014. Je sais, c’est dans longtemps, mais nous n’arriverons pas à faire changer les mentalités en 6 mois.
Lorsqu’il adopte une attitude scandaleuse, il faut taper fort et le marteler…
 
A bon entendeur…
 

 

12

mikou13 |
plomox |
Gaullistes de Marseille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le gaulois fait des siennes
| DIA = A gauche toute
| Africâme